TwitterFacebook

Fararano

Danger imminent. Si une éventuelle pluie diluvienne dans les prochains jours ou les prochaines semaines peut encore résoudre le problème de délestage, la sécheresse qui frappe le pays à l’heure actuelle sera déjà lourde de conséquence pour l’économie du pays et même l’avenir des paysans. D’ores et déjà, on annonce une baisse de la production de l’ordre de 20% pour la région Analamanga pour le riz précoce. Mais il n’y a qu’à voir la situation dans les périphéries pour se rendre compte que les conséquences risquent d’être plus désastreuses que ces 20% jugés un peu trop optimistes. Dans des localités productrices de riz, notamment dans l’Atsimondrano jusque dans l’Itasy, comme Fenoarivo, Alakamisy, Antsahadinta, Alatsinainy Ambazaha, les rizières attendent désespérément les travaux de repiquage. Mais c’est malheureusement impossible compte tenu de l’aridité extrême du sol qui a été à peine arrosé par quelques gouttes de pluie il y a quelques jours. Inexorablement, l’inquiétude gagne de jour en jour nos paysans qui guettent avec anxiété et impuissance la quantité de nuages dans le ciel et la température qui semble s’être bloquée à plus de 30% depuis longtemps. à ce rythme, le «Fararano» ou la fin de la période de pluie, terme généralement utilisé pour désigner la période de la grande récolte à partir du mois de mai, risque de sonner avec un autre sens et d’avoir un goût amer cette année. Même si on veut garder obstinément espoir et espérer qu’un cyclone ou un régime d’alizé change définitivement la situation dans les prochains jours, il est difficile de ne pas se poser de questions si jamais le pire des scénarios survient. Que fera nos paysans si les greniers sont vides cet hiver et durant la période de soudure. Les citadins pourront encore se rabattre sur le riz importé mais les paysans n’ont que leur paddy à manger pour l’année. Bref, il est temps que chacun prenne conscience de la gravité de la situation et se rende compte que le délestage est de loin d’être le cadet des soucis des paysans qui représentent 70% des Malgaches dans la situation actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualité

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

20 Jan 2017

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

Le Président de la République et le vice-président de la Banque mondiale en charge de…

EAU: Ikopa prend de la hauteur

20 Jan 2017

EAU: Ikopa prend de la hauteur

Opération réussie pour la Jirama et le ministère de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène.…

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

20 Jan 2017

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

De plus en plus d’intéressés. Si en 2007, seuls 61 ménages de Bongolava ont adopté…

JIRAMA: Des limogeages en série

20 Jan 2017

JIRAMA: Des limogeages en série

Tard dans la soirée, hier, l’on a appris des restructurations d’envergure au niveau de la…