TwitterFacebook

BUDGET MUNICIPAL 2017: Aucun grand projet en vue à Tanà

Le budget communal pour cette année a été voté, hier. Une hausse de 28% a été notée par rapport au budget de l’année dernière. Pourtant, les grands projets font défaut

_Voté par 34 conseillers municipaux contre 2 voix contre et 16 absentions. Les grandes lignes du budget de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) pour le compte de l’année 2017 sont spécialement fixées sur les divers privilèges des cadres de la municipalité et de chaque arrondissement, cette année.
La dotation en équipements des différents services de la CUA occupe une somme colossale. Plus de 47,5 milliards
d’ariary pour se procurer des consommables en informatiques, et plusieurs catalogues de mobiliers de bureau.
Peu d’investissements figurent sur la longue liste dressée par l’équipe de Lalao Ravalomanana pour les projets de société tels que les ruelles et éclairages publics dans les fokontany. Les marchands ambulants de la ville doivent également encore s’apprêter à tenir tête aux «bérets jaunes», puisque la mise en place d’une infrastructure ne fait pas partie de l’agenda de la CUA, cette année.
«On s’est pourtant attendu à un budget pour concrétiser un plan de développement tel que Lalao Ravalomanana l’a bien élucidé lors de sa propagande en 2016. Mais une toute autre raison a poussé son bureau exécutif à adopter hâtivement ce budget 2017», a avancé Lalatiana Ravololomanana, conseillère municipale. Ce budget viserait aussi à payer les salaires du personnel tout d’abord. Pour satisfaire les attentes des «collaborateurs» de Lalao Ravalomanana afin d’assurer sa stabilité au sein de la CUA.
HAUSSE DE 28%
«L’approvisionnement des arrondissements va être privilégié du fait de leur proximité de la population. Ainsi, les fokontany seront les bénéficiaires de cette flambée de 28% afin de répondre aux besoins de leur population», a fait savoir le colonel Faustin Andriambahoaka, président du conseil municipal et non moins membre du parti politique TIM.
«Privilégier les arrondissements du fait de leur proximité de la population», telle est donc l’explication reçue auprès des responsables communaux pour justifier cette flagrante dépense de la municipalité d’Antananarivo, cette année. Une hausse significative de 28% est à noter pour ce budget 2017, comparé à celui de l’année dernière. Lors de l’ouverture de la session ordinaire en décembre dernier, Lalao Ravalomanana a parlé «d’une réponse aux besoins de la population», concernant le contenu de l’investissement de la Commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualité

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

20 Jan 2017

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

Le Président de la République et le vice-président de la Banque mondiale en charge de…

EAU: Ikopa prend de la hauteur

20 Jan 2017

EAU: Ikopa prend de la hauteur

Opération réussie pour la Jirama et le ministère de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène.…

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

20 Jan 2017

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

De plus en plus d’intéressés. Si en 2007, seuls 61 ménages de Bongolava ont adopté…

JIRAMA: Des limogeages en série

20 Jan 2017

JIRAMA: Des limogeages en série

Tard dans la soirée, hier, l’on a appris des restructurations d’envergure au niveau de la…