TwitterFacebook

Solution au délestage:Un fonds d’urgence de 70 milliards ariary bloqué!

La Jirama doit recourir massivement aux centrales thermiques pour produire de l’électricité et mettre fin au délestage. Ce qui implique un fonds supplémentaire que le ministère des Finances et du budget tarde à débloquer malgré des décisions communes prises en haut lieu.

_Dans le dessein de dégager des solutions à ce délestage qui rend tout noir, une réunion d’urgence a été tenue lundi entre tous les grands ténors de la Jirama, le ministre par intérim de l’Energie et le directeur général du Trésor. Là où, après des discussions… électriques et où certains des participants à cette réunion semblent pour la première fois être au courant de la situation réelle qui prévaut actuellement au niveau de la Jirama, décision a été prise de débloquer un fonds d’urgence pour que, jusqu’à la fin du mois de janvier, aucun délestage n’aille plus frapper la moindre ville du pays. Et ce, jusqu’à ce qu’une autre solution soit trouvée pour mettre un cran d’arrêt définitif à ce fléau. Sollicité ainsi à fournir un chiffre à cet effet, le directeur général du Trésor, après avoir tenté d’aligner qu’il faudrait d’abord attendre l’adoption d’une loi de finances rectificative avant d’agir, a fini par capituler que le Trésor public dispose actuellement d’un fonds de 70 milliards d’ariary pour honorer cette action d’urgence.
Ainsi, tout le monde s’est immédiatement attelé, à l’issue même de cette réunion, à accoucher de la convention tripartite (entre la Jirama, le ministère des Finances et du budget ainsi que la compagnie pétrolière fournissant les carburants) devant permettre au déblocage de ces 70 milliards d’ariary. Et, comme l’heure commence à sonner le glas de la révolte sociale, les participants à cette même réunion ont été unanimes à décider qu’il faudra ainsi, sur le champ, saisir la compagnie pétrolière dont il s’agit pour livrer immédiatement, et bien avant la signature de cette fameuse convention, les premières quantités de carburants, utiles et nécessaires, afin d’entamer ce retour à la normale de la fourniture d’électricité des foyers. Si les hauts responsables de la Jirama se sont instamment pliés à cette exigence, le directeur général du Trésor n’y a pas donné suite. Du moins, jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse. Et ce, pour des motifs que personne ne connaît.
solution de fortune
De ce qui précède, il reste ainsi évident que ce délestage de la mort n’est guère près d’être solutionné de si tôt. En d’autres termes, le déblocage du fonds d’urgence de 70 milliards d’ariary reste coincé au niveau du Trésor public. C’est-à-dire, au niveau du ministère des Finances et du budget. Ce qui a amené de hauts responsables de la Jirama à saisir immédiatement tous les gros pontes de l’actuel régime pour leur en faire part de ce blocage. Et, par ricochet, pour donner alerte à ces derniers que la révolte populaire risquerait fort d’exploser d’ici peu. La question est maintenant de savoir pourquoi le directeur général du Trésor public reste-t-il en mode silence radio face à cette démarche urgente qui devrait être menée au niveau de la compagnie pétrolière ?
Est-ce à dire que, pour encore plaire aux bailleurs de fonds traditionnels, «son» ministre des Finances et du budget lui aurait donné ordre d’adopter une telle attitude ?
Quoi qu’il en soit, il semble que le ministre des Finances et du budget n’est guère conscient du grave danger qui menace actuellement le pays, face à ce délestage qui ravage cruellement le vécu quotidien de tout un Peuple. Plus grave encore, le même ministre ne semble également pas conscient qu’il est en train de mettre la tête du Président de la République sous la guillotine populaire. à moins que ce ne soit sciemment voulu par lui ?

/Flavien Todimanana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualité

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

20 Jan 2017

Électricité: La fin du délestage passera par l’énergie solaire

Le Président de la République et le vice-président de la Banque mondiale en charge de…

EAU: Ikopa prend de la hauteur

20 Jan 2017

EAU: Ikopa prend de la hauteur

Opération réussie pour la Jirama et le ministère de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène.…

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

20 Jan 2017

DÉVELOPPEMENT RURAL: 16.000 foyers adoptent l’approche Seikatsu Kaizen

De plus en plus d’intéressés. Si en 2007, seuls 61 ménages de Bongolava ont adopté…

JIRAMA: Des limogeages en série

20 Jan 2017

JIRAMA: Des limogeages en série

Tard dans la soirée, hier, l’on a appris des restructurations d’envergure au niveau de la…